Purgatoire des innocents, Karine Giebel


giebelRésumé :

Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où il pourra reprendre des forces. Je m’appelle Sandra. Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide. Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là… Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer. Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. Et son sourire est le plus abominable qui soit…

Mon avis

Il s’agit du premier livre que je lis de Karine Giebel et quel coup de cœur ! Avec ce livre je me suis prise une grosse claque (et pas qu’une) que je ne suis pas prête d’oublier. Jamais il ne m’a été donné de lire un thriller pareil et pourtant j’en ai lu pas mal mais là…j’en perds mes mots!

Que dire sur ce roman ou plutôt quoi écrire? Je ne vous parlerai pas de l’intrigue à proprement parler sans risquer de vous spoiler mais tout ce que je peux dire c’est qu’il s’agit d’un huit clos oppressant qui se révèle être une véritable descente aux enfers.
On est rapidement plongés dans l’intrigue, qui, partant d’une simple histoire de braquage ayant mal tourné finit par nous happer dans une spirale de noirceur et de violence inouïe. L’auteur ne prend pas de gants et semble prendre un malin plaisir à détailler des scènes de torture à la fois physique et psychologique toujours plus glauques et malsaines.
C’est glaçant, dérangeant mais totalement fascinant…si bien que j’ai dévoré le livre en deux jours. L’auteure a une écriture simple mais efficace et l’ensemble est porté par un scénario qui nous tient en haleine tout le long du récit et on arrive plus à s’en détacher tellement c’est addictif.

Les dernières pages sont sans doute les plus éprouvantes émotionnellement et la fin peut laisser un gout amer bien des heures après la fermeture du livre. Si je devais ajouter autre chose je dirai « Âmes sensibles s’abstenir »!

En bref, c’était une superbe découverte que ce thriller et je suis bien partie pour tenter d’autres romans de Karine Giebel.

Publicités

4 réflexions sur “Purgatoire des innocents, Karine Giebel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s