Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove, Fredrik Backman

oveRésumé :

Ove est veuf, dépressif et grincheux – bien qu’il prétende le contraire. Depuis que sa femme est décédée, il se sent inutile. Plus encore depuis qu’il a été licencié. Chaque jour, il erre dans sa maison, graisse le plan de travail de la cuisine, fait ses rondes de sécurité dans le quartier pour vérifier que tout est en ordre, engueule tous les réfractaires qui roulent en voiture dans le lotissement (ne savent-ils pas lire le panneau d’interdiction ?!)… Et puis après ? Non, vraiment, il ne peut plus continuer ainsi. Alors il a décidé d’en finir… Mais entre la corde qui cède alors qu’il s’apprête à se pendre et un chat de gouttière qui ose le défier, ce n’est pas simple. Et c’est sans compter sur l’arrivée de ses nouveaux voisins, une jeune femme iranienne, son mari, et leurs deux enfants. Bousculant Ove dans ses derniers retranchements, interrompant chacune de ses tentatives de suicides – ce qui le met dans une rage folle -, Parvaneh va peu à peu le sortir de sa léthargie. Non sans mal… Toute sa vie, Ove a suivi les principes moraux que lui avait enseignés son père, principes dictés par une économie de tout, en toute circonstance. Inconditionnel de mécanique (Saab uniquement, le reste ne vaut rien), seule la rencontre de celle qui est devenue sa femme l’a sauvé d’une existence morne et triste. Mais au crépuscule de sa vie, un nouveau tournant est en vue. Peut-être pas celui auquel il s’attendait… Et nous non plus ! Tel un chat cabossé et craintif, à la fois drôle et touchant, Ove réveille l’instinct protecteur qui sommeille en nous. Mais attention, il griffe !

Mon avis 
J’avais repéré ce livre grâce à son titre que j’ai trouvé marrant et ce fut un véritable coup de cœur! Que dire…ce livre est un concentré d’humour, de moments poignants parfois mais surtout de tendresse et d’émotion.

Ove, un vieux bougre de 59 ans, souhaite rejoindre sa défunte femme pour la simple et bonne raison qu’il ne trouve plus de sens à la vie qu’il mène après son licenciement abusif. Toutefois, le destin en a décidé autrement et toutes les tentatives de suicide de ce dernier vont être interrompues par différents événements dont l’apparition de nouveaux voisins pour le moins envahissants. Ainsi, sa vie va être chamboulée par l’arrivée dans son quartier de Parvaneh, une jeune iranienne, son mari et leurs deux petites filles. Ove, qui a toujours vécu selon des principes et une ligne de conduite bien établis, ne va pas voir du bon œil ce nouveau petit monde surtout si cela l’empêche d’accéder au repos éternel.

Le récit quant à lui offre des chapitres alternant entre le passé d’Ove, qui permet d’en apprendre un peu plus sur le personnage entre son enfance et les différents aléas de sa vie d’adulte, et son présent, qui semble assez terne de prime abord mais qui va petit à petit prendre des couleurs.

On s’attache facilement aux personnages et plus particulièrement à ce cher Ove ; qui bien que grincheux et râleur, possède un cœur d’or et finit mine de rien (et souvent bien malgré lui) par s’ouvrir et aider son entourage qu’il qualifie tout de même de casse pieds ou d’empotés (on ne se refait pas !).

En bref, c’est un livre plein d’humanité qui fait réfléchir sur plusieurs aspects de la vie. J’ai passé un excellent moment de lecture au final et je le recommande vivement.

Publicités

3 réflexions sur “Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove, Fredrik Backman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s