Le Livreur, Marie-Sophie Kesteman

415ZU9EyhELRésumé :

Au cœur de Silver Owl, depuis trois cents ans, une légende prospère, jalousement gardée.
Le dimanche, au cœur des ténèbres, entre minuit et 10 heures, le Livreur opère. Et un mystérieux colis noir apparaît sur le chemin d’un des habitants.
« Ce que vous désirez le plus au monde », voilà ce qu’il vous offre. Il ne se trompe jamais. Il ne demande rien en retour.
Et personne ne l’a jamais vu. De lui, on ne connaît que sa légendaire signature : « Au plaisir de ton bonheur, le Livreur ».
Une ombre fugace, la lueur dans l’obscurité ; il est le héros de chacun. Qui est-il ? Quel est son objectif ? Tant de questions demeurent sans réponses…Cependant, pour la première fois en trois cents ans, le Livreur a commis une erreur… Une erreur qui pourrait bien mener Mélie sur sa piste.
Parviendra-t-elle à être plus rusée que son héros ? Fondez-vous avec elle dans les pas du Livreur, et plongez au cœur de ses secrets. 

Mon avis
Alors que dire de ce roman si ce n’est qu’il fut une très bonne découverte après une expérience désastreuse d’une précédente lecture. Ce premier roman de Marie-Sophie Kesteman, que j’ai lu dans le cadre d’une lecture commune, m’avait intrigué par son résumé et sa jolie couverture.

Qui est donc le Livreur ? Personnage mystérieux qui, un dimanche sur deux et depuis 300 ans, offre à un des habitants de Silver Owl, un colis noir contenant ce dont il rêve et qui manque à son bonheur.

Mélie, jeune fille de 19 ans, qui débute sa rentrée universitaire, espère elle aussi en recevoir un. Le jour où son tour arrive enfin, le contenu du colis la laisse dubitative car ce n’est pas vraiment «ce qu’elle désirait le plus au monde» et croyant à une erreur du Livreur, elle ne peut s’empêcher d’être quelque peu déçue. Toutefois, ce cadeau va l’amener à se lier d’amitié avec Naru, un jeune homme solitaire et quelque peu étrange. Ensemble ils vont essayer de découvrir qui se cache derrière l’identité du Livreur.

L’histoire est agréable à lire en partie grâce à la fluidité de la plume de l’auteur et, bien qu’elle ne contienne pas à proprement parlé de magie, mais j’ai été enchantée par ma lecture. Le roman se lit très rapidement si bien que je l’ai fini en une journée, d’une part en raison de sa longueur (dans les 200 pages environ) et d’autre part, car je me suis laissée emporter par son récit à la fois simple et rafraîchissant.

Les personnages sont attachants avec toutefois une mention spéciale pour Naru et j’ai pris plaisir à suivre l’évolution de sa relation avec Mélie au fil des pages.

Toutefois, si je devais faire part d’un petit point faible ça serait le manque de suspense dans l’intrigue…j’avais deviné de quoi il en retournait après quelques chapitres et du coup je regrette que l’ensemble n’ait pas été plus approfondi car j’aurai bien aimé en savoir d’avantage sur les personnages et leur environnement. Malgré tout, cela n’a pas entaché le fait que j’ai été conquise.

En bref, un livre léger, intriguant avec ses airs de conte moderne et que j’ai refermé en ayant le sourire aux lèvres. Je n’hésiterai donc pas à me lancer dans un autre roman de Marie-Sophie Kesteman.

Publicités

Une réflexion sur “Le Livreur, Marie-Sophie Kesteman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s