Lontano, Jean-Christophe Grangé

couv346375Résumé :

Le père est le premier flic de France.
Le fils aîné bosse à la Crime. Le cadet règne sur les marchés financiers.
La petite sœur tapine dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial. Pourtant, quand l’Homme-Clou, le tueur mythique des années 70, ressurgit des limbes africaines, le clan doit se tenir les coudes.
Sur fond d’intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan vont affronter un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l’espace. Ils vont surtout faire face à bien pire : leurs propres démons.
Les Atrides réglaient leurs comptes dans un bain de sang. Les Morvan enfouissent leurs morts sous les ors de la République.

Mon avis

C’est la première fois que je lis un des romans de Jean-Christophe Grangé même si j’avais eu connaissance de l’auteur à travers ses films. C’est donc, suite à une lecture commune récente, que je me suis décidée à sortir ce livre de ma PAL et ça a été un vrai coup de cœur !

Je me suis demandée à la fin de ma lecture comment j’allais pouvoir résumer ce pavé de près de 800 pages, sans trop en révéler sur l’intrigue et les personnages et c’est ce que je vais essayer de faire.

L’histoire tourne autour des Morvan, une famille aisée qui semble parfaite de prime abord, avec des membres unis mais on est bien loin du compte ! Grégoire, le patriarche, mène sa petite tribu d’une poigne de fer en imposant son contrôle au quotidien. Ce vieux flic à la fois craint et respecté est devenu une figure héroïque le jour où il a traqué et coffré au Zaïre, un tueur en série surnommé l’Homme-clou, dans les années 70. Erwan, le fils aîné, est flic à la criminelle et  se consacre entièrement à son travail. Loïc, le cadet, dont la réussite dans les finances n’a d’égale que son addiction aux drogues, ce qui lui coûtera son mariage. Gaëlle, la benjamine, aspire à devenir actrice mais jusqu’à présent son rôle se résume à jouer les escort girl pour divers producteurs. Enfin, Maggie, la mère, est une ancienne hippie devenue à présent totalement effacée et soumise sous la violence des coups de son mari.

Lorsqu’un jeune officier est retrouvé mort dans une école militaire en Bretagne, Erwan est envoyé par son père pour mener l’enquête. Toutefois, de nouveaux cadavres font leur apparition et les investigations du flic vont le mener sur les traces d’un tueur qui semble imiter le mode opératoire de l’Homme-clou. Tout l’équilibre apparent de cette petite famille va alors voler en éclat et le passé de Morvan senior va vite les rattraper !

Je ne vous mentirai pas en vous disant que j’ai trouvé la majorité des personnages détestables mais en même temps, l’auteur fait tout pour nous les rendre antipathiques. Entre le père, homme violent au caractère exécrable qui n’a aucun scrupule à utiliser des méthodes peu recommandables pour arriver à ses fins. Le cadet, toxicomane qui risque de perdre la garde de ses enfants mais ne fait aucun effort pour se reprendre en main. La benjamine, qui cherche à s’extirper de l’emprise familiale dans un pseudo processus d’auto-destruction et la mère, qui se complaît dans son rôle de femme battue en trouvant presque des excuses à l’attitude de son mari. Seul Erwan m’a paru plus ou moins équilibré et normal entre guillemets même s’il a tendance à occulter ses angoisses en se réfugiant dans le travail.  Vous l’aurez compris, Grangé dépeint des personnages à la psychologie aussi variée que complexe.

L’intrigue est parfaitement cousue et malgré la longueur du roman et la multitude de thèmes abordés, m’a totalement captivée. Jean-Christophe Grangé m’a entraîné dans un récit au suspense omniprésent et n’a pas manqué de me surprendre par de multiples rebondissements et des révélations inattendues. Il a su, par ailleurs, jongler entre machinations politiques et financières, secrets de famille, trahisons et complots, le tout sur fond de sorcellerie et de croyances africaines, ce qui donne à l’ensemble, une dimension d’autant plus surréaliste et angoissante, avec à la clé, une fin surprenante.

En bref, une excellente découverte que ce thriller, à travers lequel je me suis initiée à la plume de Jean-Christophe Grangé et je n’hésiterai pas à lire la suite, qui sort prochainement !

 

Publicités

7 réflexions sur “Lontano, Jean-Christophe Grangé

  1. J’aime beaucoup les Grangé mais les derniers que j’avais lu Kaiken et La forêt des ombres m’avaient un peu déçu 😦 …
    Par contre j’ai beaucoup aimé Lontano l’histoire est prenante (même si le dénouement m’a un peu laissé dubitative). Les personnages ne sont effectivement pas très attachants mis à part peut être Erwan^^.
    En tout cas j’ai vraiment hâte de lire la suite!!!

    Aimé par 1 personne

      1. Justement j’ai toujours été un peu déçue des adaptations cinéma mais c’est souvent le cas quand j’ai lu les livres avant de voir les films^^. Mais quand on adore un livre je pense que c’est difficile de ne pas être critique surtout que dans ton imagination tu te fais ta propre idée du personnage etc…

        Aimé par 1 personne

  2. C’est un Grangé dont l’histoire ne me botte pas tellement, bizarrement ! x)²
    Je l’ai vu le jour de sa sortie, j’ai regardé, résumé et tout, et ça m’a pas fait tilt. Je le garde de côté quand-même mais sans plus, y’a des lectures plus immersives que celle-là ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s