E16 Tome 1 : Résistance, Ravenna Waress

e16,-tome-1---resistance-725954Résumé :

L’encéphalite de 2016 a décimé le monde.
C’était il y a vingt-quatre ans. Vingt-quatre ans marqués par une guerre impitoyable.
Une guerre qui oppose l’armée du gouverneur aux résistants contraints de voler leurs subsistances.
« Ces barbares sanguinaires nous contraignent à nous terrer comme des animaux. Ils tuent nos soldats, nos civils et nous dépouillent de notre nourriture, notre armement, mais surtout du sérum si indispensable à notre survie. C’est le monde dans lequel je vis. Le seul que je connaisse… du moins jusqu’à ce que je découvre l’envers du décor. La vérité n’est qu’une question de point de vue…
Havanna DELALANDE »
« Je suis un soldat surentraîné. Depuis l’âge de trois ans, je consacre ma vie à me préparer pour cet instant. L’instant où j’assouvirai enfin cette soif dévastatrice. Cette soif de vengeance qui fera de moi l’assassin du gouverneur Roald Delalande. C’est mon ultime objectif, peu importe le prix à payer. Et l’arrivée inattendue de la fille Delalande pourrait bien m’y aider…
Tristan WARLEY »
« Tu dois éviter le gouvernement et les rebelles, disait mon père. J’ai essayé. J’ai vraiment essayé de lui obéir. Seulement, j’ai rencontré cet homme et découvert que mon existence entière n’est qu’un tissu de mensonges. Même toi, papa, tu m’as menti. Tous souhaitent que je me batte, parce que c’est tout ce que je sais faire. Mais me battre dans quel but, dans quel camp ? Il est ma seule certitude. La seule raison qui en vaille la peine. C’est pour lui et uniquement pour lui que je me bats.
Kyra LOIREUX »

Mon avis 

Le premier tome de cette série dystopique m’a été envoyé par l’auteur et je profite de cette chronique pour la remercier de la confiance qu’elle m’a accordé afin de lui donner mon avis. E16 : Résistance est le tout premier roman de Ravenna Waress et bien que le sujet abordé ne révolutionne pas le genre, j’ai été agréablement surprise et j’ai passé un bon moment de lecture !

L’histoire se déroule dans un avenir plus ou moins proche soit en 2040. La population mondiale a été presque entièrement décimée suite à une épidémie d’encéphalite survenue en 2016 (vous comprenez d’où vient le titre). C’est donc dans un univers post-apocalyptique que l’auteur nous plonge et où la France est régie par un homme de pouvoir, surnommé le gouverneur. Toutefois, un groupe de rebelles s’est formé afin de renverser le régime actuel tout en essayant de survivre tant bien que mal.

Le roman est construit de manière à ce que chaque chapitre soit consacré à un personnage en particulier. Ici trois personnages principaux sont mis en avant. Ainsi, le premier chapitre donne la parole à Tristan, un lieutenant au sein de la rébellion qui voue une haine sans borne pour le gouverneur et ne vit que dans l’espoir qu’un jour, il pourra assouvir sa vengeance à l’encontre de cet homme qui a détruit tout ce à quoi il tenait. La chance pourrait bien lui sourire lorsque le destin place sur sa route la fille de son ennemi juré. Dans le second chapitre, on croise la route de Kyra, une jeune femme qui vit en solitaire depuis la mort de son père avec pour seul compagnon son berger allemand. Elle tente de survivre grâce aux enseignements de son père mais sa vie va prendre un nouveau tournant le jour où elle croise la route d’une jeune fille accompagnée de deux enfants. Enfin, le troisième chapitre nous introduit Havanna, qui n’est autre que la fille du gouverneur. La jeune fille a passé la totalité de sa vie dans un bunker que l’on pourrait qualifié de cage dorée mais l’apparente tranquillité dont elle jouissait jusqu’à présent va voler en éclat le jour où elle est transférée, avec sa sœur et son frère, dans un autre centre.

L’intrigue est prenante et le rythme assez soutenu. Ravenna Waress possède un style simple et une écriture fluide et malgré quelques scènes prévisibles, les rebondissements sont de la partie et elle a réussi à me surprendre plus d’une fois. j’ai particulièrement apprécié le côté polyphonique du récit qui crée une certaine proximité avec les personnages. Je dois, par ailleurs, avouer que ce livre m’a fait passer par plusieurs sentiments entre amusement, tristesse, colère…et le moins que je puisse dire c’et qu’il ne m’a pas laissé indifférente.

Les personnages sont pour la plupart attachants et le fait de se retrouver projetée dans leur tête m’a permis de connaitre leur états d’âme et j’ai pu suivre leur évolution de manière plus intime. Leurs routes vont se croiser et chacun d’entre eux va changer au contact des autres. C’est ainsi qu’ils vont peu à peu dépasser leurs préjugés et voir au delà des apparences. Toutefois, il est arrivé que certaines réactions de Kyra ou Havanna m’ont exaspéré et j’avais envie de les secouer comme des pruniers mais dans l’ensemble leurs caractères sont appréciables. Tristan a été quant à lui, le personnage que j’ai le plus apprécié au cours de ma lecture, en partie en raison du conflit interne qu’il mène en présence de Havanna. Par contre, je n’ai pu que détester Travis, le grand frère de Havanna et même le gouverneur ne m’a pas été aussi antipathique malgré la réputation dont il fait l’objet.

En bref, un premier roman que je peux sans problème qualifié de réussi et même s’il contient quelques imperfections, je n’ai pas été déçue. Ravenna Waress achève son roman de façon tellement frustrante qu’il me tarde de lire le second tome !

Publicités

9 réflexions sur “E16 Tome 1 : Résistance, Ravenna Waress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s