Yzé et le palimpseste, Florent Marotta

yzé

Résumé :

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l’élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu’elle était loin d’imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment ?

Mon avis 

Tout d’abord, je tiens à remercier Joël des éditions Taurnada et Florent Marotta pour m’avoir proposé ce roman dont la sortie est prévue le 27 de ce mois. L’extrait que j’ai pu en lire ainsi que le résumé m’ont suffisamment intriguée pour que je me lance dans sa lecture. Dans l’ensemble le récit est intéressant mais j’en ressors avec un avis mitigé !

Je ne sais pas trop par où commencer cette chronique sans trop en dévoiler vu les nombreuses informations qui nous sont transmises par l’auteur tout au long du roman. Pour résumer la situation, Ambre est une jeune fille vivant avec sa tante Lucy à Nova Lugdunum, le Lyon du futur, et du jour au lendemain sa vie va changer lorsqu’on lui révèle qu’en réalité elle s’appelle Yzé et est une Wicce, une sorcière capable de maîtriser l’un des éléments (le feu dans son cas). Traquée par les Magis, ennemis jurés des Wicce et par les Frères de la lumière, sorte de fanatiques religieux, Yzé s’enfuit avec sa tante et elles trouvent refuge dans un village regroupant leur semblables. Commence alors une nouvelle vie pour la jeune fille !

L’histoire est intéressante mais j’ai eu du mal à accrocher au début pour la simple et bonne raison que je m’emmêlais les pinceaux avec la multitude de personnages qui peuplent le roman. Entre les Wicce, les Magis et les Frères de la lumière qui eux même sont divisés en plusieurs classes, je ne savais plus qui était quoi. J’ai quelque peu peiné à me souvenir de tous les prénoms et du rôle de chacun dans l’histoire. De plus, il y a certains personnages dont j’attendais qu’ils apportent un vrai plus à l’intrigue mais j’ai vite déchanté…ils sont soient éphémères ou trop peu exploités et leur présence est vite oubliée. Après si ça se trouve, ils auront d’avantage d’impact dans les prochains tomes !

Outre ces petits inconvénients, les personnages principaux sont bien travaillés. Je ne vais pas tous vous en parler car ça serait bien trop long et il y a risque de spoiler, mais de manière générale, ils sont très nuancés. Chacun d’eux a une part d’ombre et de mystère qui l’entoure. J’ai bien aimé l’évolution de certains personnages en particulier Yzé et ses nouveaux amis qui vont apprendre à maîtriser leurs pouvoirs et vont gagner en maturité avec les épreuves rencontrées. Toutefois, je ne vais pas nier qu’Yzé a eu le don de m’agacer pendant ma lecture. En effet, sa manie de ne pas écouter les recommandations et ses réactions parfois irréfléchies ont eu le dont de m’exaspérer. Faut pas qu’elle s’étonne de provoquer des catastrophes par la suite hein !

L’intrigue, quant à elle, est bien menée et l’action est vite lancée et ce, dès le premier chapitre. L’auteur a par ailleurs pris le pari d’aborder son roman par plusieurs fronts. Je m’explique : ici, différentes histoires sont racontées en parallèle et dont les fils conducteurs se croisent, se rejoignent et s’entremêlent. Malheureusement, si la trame principale connait un approfondissement plus important, j’ai eu un sentiment d’inachevé concernant certaines intrigues secondaires qui ont vite été mises aux oubliettes. Au final, je suis sortie de cette lecture avec plus de questions que de réponses mais j’espère que des explications seront apportées dans le prochain tome. Bien sur, j’aurai d’autres points à soulever mais ça reviendrait à en dévoiler trop donc je vais m’abstenir !

En bref, « Yzé et le palimpseste » est un roman de fantasy intéressant mais qui selon moi, possède quelques points faibles. Autant le style de l’auteur est fluide et rend la lecture agréable, autant on peut vite s’éparpiller et se perdre dans le flot de personnages et d’intrigues. Malgré tout, ça reste un roman à découvrir pour ceux qui aiment tout ce qui touche à la magie !

Publicités

Une réflexion sur “Yzé et le palimpseste, Florent Marotta

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s