Je t’ai rêvé, Francesca Zappia

zappiaRésumé :

La folie est son quotidien, rien ne la préparait à être  » normale « .
– On joue au jeu des vingt questions ?
– OK , mais c’est moi qui les pose cette fois.
– Ça marche.
– Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
Il esquisse un sourire et répond :
– Ne m’insulte pas.
– Est-ce que tu es vivant ?
– Oui.
– Tu habites ici ?
– Oui.
– Je te connais ?
– Oui.
– Est-ce que je t’ai rêvé ?

Mon avis 

J’avais ce livre dans ma PAL depuis un bon bout de temps déjà sans toutefois me décider à l’en sortir. C’est donc en faisant un petit inventaire de ma collection que j’ai été, une fois de plus, attirée par sa superbe couverture. Au final, je suis bien contente d’avoir eu la motivation de me lancer cette fois-ci car j’ai passé un très bon moment de lecture !

J’ai commencé ce livre sans trop savoir dans quoi je m’embarquais. En effet, au moment de le lire, je n’avais pas jeté un coup d’œil à la description et c’est donc à l’aveugle que je me suis plongée dans l’intrigue. Alex est une jeune adolescente de 17 ans, atteinte de schizophrénie. Elle intègre un nouveau lycée après s’être fait renvoyée de son ancien établissement suite à un accident qu’elle a causé. Bien qu’elle rencontre des difficultés à discerner la réalité des hallucinations, Alex souhaite par dessus tout vivre une adolescence normale et aller à l’université. Réussira-t-elle à s’intégrer malgré sa maladie ?

Dès les premières pages j’ai été captivée pas l’histoire que nous offre Francesca Zappia. La narration à la première personne nous permet une immersion totale dans l’esprit tourmenté d’Alex et de ce fait, j’ai moi même eu du mal à différencier le vrai du faux. En effet, la jeune fille ne peut pas totalement se fier à ses sens et son esprit lui joue parfois des tours. Entre le doute, les délires et les voix dans sa tête, Alex est sujette à une paranoia constante. Cette proximité avec le personnage a fait naître en moi des incertitudes tout au long de ma lecture. J’étais tentée de croire les dires d’Alex mais d’un autre côté, je savais qu’une partie de ce qu’elle voyait ou entendait était le fruit de son imagination. Elle perd parfois pied sans trop savoir à quoi se raccrocher et nous livre avec émotion ses inquiétudes et sa souffrance. J’ai été particulièrement touchée par le ressenti de l’adolescente et j’espérai vraiment qu’elle allait s’en sortir.

Alex est d’ailleurs un personnage attachant que j’ai apprécié dès les début. Bien que fragile émotionnellement, elle reste déterminée à vivre une adolescence comme le autres. Elle se cache derrière un tempérament sarcastique mais son humour teinté d’ironie m’a plu. De plus, Alex fera la connaissance de Miles, un autre personnage que j’ai trouvé très intéressant. C’est un jeune homme assez difficile à cerner, peu communicatif et à la réputation sombre. La relation entre les deux est plutôt tendue au départ mais, au fil des chapitres, ils apprennent à s’ouvrir l’un à l’autre. Les autres personnages de ce roman ne sont pas en reste même s’ils ont moins développés. Je vous laisse le loisir de les découvrir.

La plume de l’auteur est percutante et parvient avec simplicité à nous émouvoir. Francesca Zappia s’attaque à un sujet délicat avec justesse et poésie. Il est certes difficile pour moi de me mettre à la place d’une personne comme Alex mais l’auteur m’a permis de mieux comprendre l’état d’esprit des personnes atteintes de schizophrénie. Le style est frais et simple rendant la lecture agréable et fluide.

En bref, Je t’ai rêvé est un roman à la fois déconcertant et bouleversant. Avec un récit addictif et des personnages atypiques, ce premier roman de Francesca Zappia ne m’a pas laissé de marbre et je ne peux que vous le recommander !

Publicités

3 réflexions sur “Je t’ai rêvé, Francesca Zappia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s