Rêves en noir, Jo Witek

reves-en-noir-3532202Résumé :

Jill est aveugle et en pleine crise d’adolescence. Un soir, elle s’aventure seule près d’un parc par plaisir du risque. L’escapade tourne mal et elle assiste, cachée, à un passage à tabac : deux voix d’hommes menacent un troisième avant de le rouer de coups. Sans traces du blessé ni même de l’agression, la police ne croit pas au témoignage de cette jeune fille fragile. Profondément bouleversée, Jill ne parvient pas à oublier cet événement et sombre dans une profonde torpeur. Elle commence à développer des visions nocturnes alors qu’elle ne rêvait plus en images depuis des années. Un jour de balade avec sa meilleure amie, Jill se retrouve en plein coeur de son rêve qui devient réalité. Jill croise le destin d’un des personnages de ses nuits, Louis, un mystérieux garçon mêlé à un trafic d’oeuvres d’art. Qu’ont-ils en commun ? Pourquoi a t-elle rêvé de lui ? Sa bande d’amis de l’institut des jeunes aveugles va l’aider à suivre son instinct et la piste dangereuse de Louis. Malgré son handicap, Jill se met en tête de le sauver et de fuguer seule.

Mon avis

C’est tout d’abord le titre de ce roman, à la fois intriguant et poétique, qui m’a attiré mon attention et donné envie de le lire. Je ne connaissais pas l’auteur mais la découverte a été plaisante et j’ai passé un bon moment de lecture.

Jo Witek nous entraîne dans un univers qui, pour la plupart d’entre nous, demeure inconnu et incompréhensible, celui des mal et non-voyants. Dès les premières pages, nous faisons la connaissance de Jill, une adolescente de 16 ans comme les autres si ce n’est qu’elle a perdu la vue très jeune suite à une tumeur. La jeune fille a du mal à accepter sa condition et souhaite par dessus tout vivre une existence normale. Un soir alors qu’elle tente d’oublier son handicap en quête de liberté, elle est témoin d’une agression qui va bouleverser sa vie. En effet, dès lors, Jill va commencer à faire des rêves prémonitoires mettant en scène un jeune garçon du nom de Louis. Avec l’aide de ses amis, la jeune fille va tout faire pour le retrouver et comprendre la nature du lien qui les unit.

L’auteur nous décrit avec justesse et sans pathos le quotidien de ces adolescents que l’handicap ne définit pas au final. Certes, ils ont plus de difficulté à effectuer les taches de tous les jours et doivent s’adapter à un environnement plongé dans la nuit, mais ils n’en restent pas moins ds personnes comme vous et moi avec des rêves, des doutes, des envies et des aspirations. Jo Witek met l’accent sur les émotions et le ressenti. Elle nous permet de mieux comprendre les sentiments des mal et/ou non-voyants et je n’ai pu m’empêcher d’admirer leur courage face aux obstacles qui se dressent sur leur chemin autant sur le plan personnel que professionnel. Je ne pourrai sans doute jamais me mette à leur place mais ma perception des choses a évolué après la lecture de ce roman car on ne se rend pas compte de la chance qu’on a de voir ce qui nous entoure et d’en apprécier la beauté.

J’ai lu ce roman d’une traite, en partie grâce à la fluidité du récit et à la plume captivante de l’auteur. Des touches d’humour noir viennent par ailleurs ponctuer les dialogues ce qui n’est pas pour me déplaire. Toutefois, je regrette que l’aspect thriller/policier de l’intrigue, n’ait pas été plus développé.En effet, j’ai trouvé que cette partie de l’histoire étais quelque peu bâclée avec une enquête dont on devine le déroulement assez facilement et des méchants plutôt caricaturaux. Malgré tout, l’ensemble reste agréable à lire et on ne s’ennuie pas.

Les personnages sont, quant à eux, bien construits et attachants. Jill est une jeune fille au caractère bien trempé qui n’hésite pas remettre en place toute personne ayant une remarque déplacée ou maladroite concernant sa cécité. Cet aspect de sa personnalité m’a vraiment plu ainsi que son obstination à dépasser ses limites et ne pas laisser son handicape être une gêne dans sa vie. Toutefois, son côté irréfléchi et tête brûlée m’a parfois agacée du fait qu’elle se mette en danger presque délibérément. Les autres personnages sont également intéressants à commencer par la petite bande d’amis de Jill, avec Ada, sa meilleure amie exubérante, Nine, l’intello geek du groupe et John, l’amoureux transit.

En bref, Rêves en noir est un roman captivant qui traite d’un sujet délicat avec beaucoup de réalisme et d’émotions. J’ai été à la fois touchée et impressionnée par la force et le courage dont font preuve les personnages du roman, qui nous font prendre conscience que malgré l’handicap, tout est possible si l’on se donne la peine de réussir !

Publicités

5 réflexions sur “Rêves en noir, Jo Witek

  1. Je n’ai pas entendu parler de ce roman, mais je suis sure que l’héroïne pourrait me plaire. En plus de ça je ne m’y connais pas trop niveau thriller/policier, du coup peut-être que je serai moins gênée par les quelques défauts que toi 🙂 Je note cette découverte en tout cas !
    Victoire

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s