14-14, Silène Edgar & Paul Beorn

Il se lit 14-14

Résumé :

A l’aube de la Grande Guerre…

Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l’école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d’échanger du courrier…

Mon avis 

Ça fait toujours plaisir de recevoir un livre, d’autant plus lorsqu’il fait partie de notre wishlist ! C’est le cas avec 14-14 de Silène Edgar et Paul Beorn, qui m’a été offert dans le cadre du noël des Readers par ma copinaute Mylène (tu te reconnaîtras huhu). J’étais impatiente de me lancer dans sa lecture et je n’ai pas été déçue du voyage. Un vrai coup de cœur !

C’est le premier roman épistolaire que je lis et je dois dire que le concept est accrocheur dans ce livre. Lorsque Adrien rentre chez lui un soir de janvier 2014 après une déception amoureuse, il se voit dans l’obligation d’écrire une carte de vœux à son cousin pour échapper au regard inquisiteur de sa mère quant à sa mine défaite. Une fois postée, le jeune garçon ne se doute pas que sa lettre va entrer en possession de Hadrien, qui lui vit en…1914. Une correspondance qui défit le temps va alors naître entre les deux garçons.

J’ai particulièrement apprécié la façon dont les auteurs ont fait le parallèle entre ces époques différentes à travers les yeux et le ressenti de deux adolescents de 13 ans. Bien qu’il aient le même âge, un siècle les sépare et leurs personnalités sont diamétralement opposées. Si leur échange n’a pas commencé de la meilleure manière qui soit, les deux garçons vont peu à peu faire connaissance, se confier l’un à l’autre et une forte amitié va se développer entre eux. Outre la correspondance, le récit permet d’aborder un sujet historique de façon simple et distrayante. On est bien loin de l’aspect rébarbatif de certains manuels d’histoire. On sent bien qu’un vrai travail de recherche a été fait car le récit est richement documenté, sans parler des illustrations à chaque fin de chapitre qui son un vrai plus et permettent de mieux comprendre cette Première Guerre mondiale, que la plupart d’entre nous ne connaissent pas vraiment. Par ailleurs, je n’ai pas ressenti une grande différence dans le style d’écriture des deux auteurs. Leurs parties se complètent parfaitement et leurs plumes sont aussi addictives l’une que l’autre. Je n’avais de cesse de vouloir connaitre ce qui allait advenir de nos deux protagonistes, si bien que j’ai dévoré le roman en quelques heures.

Les deux personnages principaux sont bien construits et les chapitres alternent entre les points de vue de chacun. D’un côté, il y a Adrien. Il est amoureux de Marion mais n’a jamais trouvé le courage de le lui avouer. Quand il apprend qu’elle sort avec un autre garçon, le monde s’écroule. Il délaisse alors l’école et ses notes dégringolent. C’est un garçon mal dans sa peau et manque de confiance en lui. Malgré tout, sa gentillesse et sa sensibilité m’ont touchée. De l’autre côté, il y a Hadrien. Contrairement à son ami, il a une petite copine du nom de Simone et est très attaché à sa scolarité. Il souhaite par dessus tout obtenir son certificat et intégrer le petit lycée afin de devenir ingénieur. Toutefois, son père ne l’entend pas de cette oreille et ne voit qu’un avenir envisageable pour son fils, celui d’entretenir la ferme et les champs. Hadrien est un personnage qui m’a plu par sa détermination et son courage, aspirant à un avenir meilleur.

En bref, j’ai passé un très bon moment de lecture. Bien que destiné à un public jeunesse, 14-14 n’en reste pas moins un roman tendre et émouvant. Le côté historique est traité à la fois de façon ludique et réaliste. Des personnages profonds et touchants qui n’hésiteront pas à s’entraider, et ce malgré la barrière du temps. Je ne peux que vous le conseiller !

PS : Livre lu également pour le challenge Déstockage Pal en duo

destockage-pal-duo-600x367

Publicités

16 réflexions sur “14-14, Silène Edgar & Paul Beorn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s