Des hommes sans femmes, Haruki Murakami

femmes

Résumé :

 » Ce que je veux aborder avec ce recueil ? En un mot, l’isolement, et ses conséquences émotionnelles.  » Des hommes sans femmes  » en est l’illustration concrète. C’est le titre qui m’a d’abord saisi (bien sûr, le recueil éponyme d’Hemingway n’y est pas étranger) et les histoires ont suivi. Chacune de ces histoires est venue en résonance du titre. Pourquoi Des hommes sans femmes ? Je n’en sais rien. D’une façon ou d’une autre, ce titre s’est enraciné dans mon esprit, comme une graine déposée dans un champ par le hasard du vent. « 

Mon avis 

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Belfond pour l’envoi de ce livre dans le cadre de mon premier partenariat. Je m’étais déjà procurée quelques romans de Haruki Murakami mais je n’avais pas eu l’occasion de les lire encore. C’est donc avec plaisir que j’ai accepté de découvrir la plume de l’auteur à travers ce recueil de nouvelles. J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture et je me suis d’ailleurs dit que ça serait un joli clin d’œil de vous partager ma chronique en ce jour international de la femme.

Haruki Murakami met par le biais de ces histoires courtes, les femmes à l’honneur ou plutôt leur absence dans la vie des hommes. Chacun d’eux va nous confier un épisode de sa vie où une femme est au centre du récit. Qu’elle soit décédée, qu’elle l’ai quitté ou qu’ils se soient tout simplement éloignés, toutes ces femmes ont pour point commun leur passage éphémère dans l’existence de ces hommes.

Je n’ai pratiquement jamais lu de nouvelles mais j’ai trouvé que celles de Haruki Murakami étaient aussi intenses que fascinantes. C’est au travers d’un sens de l’observation aigu et d’un humour parfois ironique, que l’auteur nous livre le point de vue masculin d’individus qui vont se retrouver, d’une manière ou d’une autre, seuls ou abandonnés à la suite d’une mauvaise expérience amoureuse. Prenez des bars à Jazz, des chats qui disparaissent, des cœurs blessés, des femmes mystérieuses et un soupçon de Beatles, mélangez tout ça et vous obtiendrez des histoires qui feront écho à chacun d’entre nous.

C’est avec beaucoup de poésie et d’humanisme que Haruki Murakami décrit le sentiment de solitude et de vide que peut créer l’absence d’une femme dans la vie d’un homme, ainsi que tous les bouleversements qui peuvent en résulter. Le style de l’auteur m’a beaucoup plu car il donne l’impression d’être à la fois un personnage à part entière et un simple narrateur. Même si les hommes représentent les personnages principaux mais la gent féminine tient également une place importante dans ces nouvelles. Parmi celles que j’ai le plus apprécié, je pourrai citer Shéhérazade, où la femme a un rôle plus actif ainsi que Samsa amoureux qui s’éloigne un peu du côté intimiste et mélancolique des premières nouvelles pour s’orienter vers un registre plus fantastique. Les différentes histoires sont d’ailleurs très courtes ce qui les rend d’autant plus percutantes et rapides à lire.

En bref, Des hommes sans femmes est une bonne mise en bouche pour tout ceux; qui comme moi, lisent Haruki Murakami pour la première fois. J’ai été séduite par la plume de l’auteur et je compte bien me lancer dans ses autres romans !

Publicités

9 réflexions sur “Des hommes sans femmes, Haruki Murakami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s