Inséparables, Sarah Crossan

71fZCIIplSL

Résumé :

Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?

 

Mon avis

Il y a de ces romans qui vous interpellent au premier coup d’oeil et qui vous donnent envie d’en savoir plus sur leur contenu. Inséparables fait indéniablement partie de cette catégorie et je dois dire, qu’en plus d’avoir été un coup de coeur, je suis toujours aussi émue à chaque fois que je repense à ce récit !

Le roman aborde un sujet que je n’avais pas l’occasion de lire jusque là, à savoir une histoire de soeurs siamoises. Ainsi, nous faisons la connaissance de Grace et Tippi, deux jumelles qui pourraient être des adolescentes tout ce qu’il y a de banal sauf qu’elles partagent le même corps. Fusionnées depuis plus de 15 ans, elles se démarquent toutefois par des personnalités totalement différentes. Si Grace est plus sensible, timide et altruiste, Tippi est quant à elle plus impulsive, directe et un tantinet égoïste.

Jusque là scolarisées à domicile, tout change lorsque les jumelles sont contraintes d’intégrer un lycée public suite aux difficultés financières de leurs parents qui ne peuvent plus se permettre les frais de cours particuliers. Aussi, et malgré les regards des autres élèves tantôt curieux, d’autres les considérant avec horreur et dégoût, Grace et Tippi vont se lier d’amitié avec Jon et Yasmeen. Mais peut-on aspirer à plus lorsqu’il n’est plus question d’intimité ?

La première particularité du récit est le fait qu’il soit écrit en vers libres, un style qui peut étonner au début mais que je trouve parfaitement adapté à l’histoire. Sarah Crossan va droit au but, tout en insultant une touche de douceur et de poésie à son texte. Je souligne également le fabuleux travail de traduction de Clémentine Beauvais, qui a su retranscrire au mieux l’émotion originale de ce livre.

Le récit nous est livré à la première personne à travers les yeux et la voix de Grace. Elle nous partage son quotidien entre sa famille, ses cours, ses soucis de santé mais aussi ses rendez-vous chez la psy. Tout y passe et on essaye tant bien que mal de comprendre son ressenti à défaut de pouvoir se mettre à sa place. On pourrait croire que sa situation est la pire imaginable mais il n’en est rien. Bien que difficile à vivre, très attachées l’une à l’autre ne constitue pas une source de malheur pour les deux soeurs et elles ne conçoivent pas la possibilité d’être séparées.

Comment vous dire que Je me suis de suis attachée à Grace et Tippi. Elles se complètent autant qu’elles s’opposent. J’étais en admiration devant leur joie de vivre et leur optimisme à toute épreuve même dans les moments les plus douloureux. A aucun moment on ne les voit s’apitoyer sur leur sort et on est touché par leur complicité et l’amour indéfectible qu’elles se portent. C’est avec beaucoup d’émotion que l’on partage leurs rires, leurs peines, les interrogations mais aussi les angoisses auxquelles elles sont confrontées.

Les autre personnages qui gravitent autour des jumelles ne sont pas en reste, avec une mention spéciale pour leur petite soeur, Dragon, qui essaye de se faire sa propre place au sein de la famille et de vivre sa passion pour la danse. J’ai particulièrement apprécié Jon et Yasmeen dont l’amitié aura un impact non négligeable sur la vie de Grace et Tippi. Elles sont avant tout des adolescentes et leur intégration au lycée n’aurait pas été la même sans le soutien de leurs nouveaux amis.

En bref, Inséparables est un roman qui ne vous laissera pas indifférent. Avec son style atypique et ses personnages bouleversants, Sarah Crossan nous percute en plein coeur. C’est addictif mais en même temps on a peur de ce qu’on va découvrir à la fin. Un roman qui se déguste mais avant tout une ode à l’amour !

Publicités

7 réflexions sur “Inséparables, Sarah Crossan

  1. J’hésitais à l’acheter, me disant que l’éditeur avait mis très en avant la traductrice, auteur que j’adore, Clémentine Beauvais, et que peut-être le roman allait me décevoir. Mais en lisant votre article, j’ai envie de découvrir cette histoire !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s