Chronique de Miry; Fruits Basket another Tome 1, Natsuki Tayaka

fruitsEditeur : Delcourt / Tonkam
Langue : Français
Résumé :

L’histoire se déroule après les événements de Fruits Basket.
Sawa est une toute nouvelle élève du lycée Kaibara, l’établissement où ont étudié, entre autres, Tohru, Yuki et Kyô. La jeune fille n’est pas très à l’aise en présence d’autres élèves. Harangué par un professeur dès le premier jour, elle perd tous ses moyens lorsqu’elle est secouru par un mystérieux et séduisant jeune homme.

 

Je voudrai juste prévenir que pour ceux qui n’ont pas lu la série de base et qui veulent le faire, il y a risque de spoil dans la chronique vu qu’il s’agit d’une sorte de suite !

Mon avis

Le manga Fruits Basket est l’un des premiers que j’ai lu, après avoir découvert l’univers via l’anime, donc forcément, quand j’ai entendu parler de Fruits Basket another, ma fibre nostalgique m’a fortement poussé à m’y intéresser. Et s’il y a bien une chose à dire sur ce petit manga (qui se terminera en 3 tomes d’après une annonce faite dans le second volume), c’est qu’il joue à outrance la carte de la nostalgie : les lieux sont les même que dans Fruits Basket (ancienne maison de Shigure, lycée Kaibara, etc…) et les designs des nouveaux personnages sont très proche de leurs prédécesseurs. Il n’y a qu’à mettre côte à côte les couvertures du tome 1 de Fruits Basket another et celle du premier volume de la « Perfect Edition » de Fruits Basket pour s’en rendre compte ; Tohru et Sawa sont très similaires et semblent se faire face dans une posture très analogue. Toutefois, la comparaison entre les deux héroïnes s’arrête là.

Si Tohru était une adolescente optimiste et positive, Sawa est son exacte opposée. Elle broie facilement du noir, préfère généralement s’isoler pour ne pas « importuner » les autres et s’excuse au moindre problème. Tout cela a tendance à la rendre moins sympathique que Tohru, voire vraiment irritante tant ses réactions sont parfois exagérées. Bien sûr, les douloureux rejets qu’elle a vécu autrefois ne l’aident probablement pas à avoir confiance en elle, mais elle a également tendance à se fermer à tout ce qui pourrait être positif dans sa vie, chose que lui reprochera d’ailleurs Riku, l’un de ses camarade de classe. Toutefois, et malgré ces défauts, Sawa tente d’avancer à son rythme et fait de gros efforts sur elle-même pour évoluer. Une évolution que l’ont pourra trouver un peu rapide par moments, mais il ne faut pas oublier que la série est prévue pour être relativement courte, il n’y a donc rien de surprenant à ce que les événements s’enchaînent avec une certaine rapidité même si cela peut parfois être un peu décevant.

L’histoire en elle-même se déroule environ 20 ans après les événements de Fruits Basket et on y retrouve quelques visages connus, tels que Momo, la soeur de Momiji, ou encore Megumi Hanajima. A noter que l’auteur a précisé dès le début de la publication qu’aucun des personnages principaux n’apparaîtrait dans another, il est cependant possible d’avoir des nouvelles de tous ces personnages que l’ont a adoré par le biais de leurs enfants. Cela concerne les Sôma, bien sûr, mais également d’autres personnages tels que Kakeru ou encore Motoko, l’excentrique présidente du fan-club de Yûki. C’est d’ailleurs un aspect à la fois très réussi et un peu raté de ce spin-off. En effet, en tant que lecteur et fan de l’univers, j’ai pris énormément de plaisir à (re)découvrir des traits de caractère de Tohru, Kyô ou Yûki chez leurs enfants. Ainsi, le fait que Mutsuki, le fils de Yûki et Machi, soit aussi peu porté sur le rangement et le ménage que ses parents est assez amusant. Ça l’est d’autant plus lorsqu’il tente de manipuler Hajime, le fils aîné de Tohru et Kyô, pour que ce dernier le fasse à sa place puisqu’il n’aime pas les endroits en désordre.

Néanmoins, cela peut parfois être à la limite du manque d’inspiration, ce qui est dommage. Je pense notamment à Riku, dont je parlais précédemment, qui est pratiquement la copie parfaite de son père Hatsuharu, tant au niveau de son design que de son caractère. Ce n’est pas nécessairement déplaisant, mais cela ressemble quand même fortement à un manque d’inspiration.

En bref, Fruits Basket another est une oeuvre fan-service qui vise quasi-exclusivement les fans de la première série. L’auteur apporte bien quelques éléments d’intrigue, mais le principal intérêt demeure les enfants des protagonistes de Fruits Basket, par lesquels ont apprend pleins de choses sur leurs parents. Le tome 1 est d’ailleurs rempli de petits interludes anecdotiques sans réel intérêt pour l’histoire. En un sens, c’est assez dommage mais le tome n’en demeure pas moins agréable à lire et à relire, ne serait que pour les dessins, peu originaux mais toujours aussi beaux (surtout au niveau des trames), ainsi que pour l’aspect nostalgique qui s’en dégage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s