54 minutes, Marieke Nijkamp

41hPodzgaLRésumé :

10 h 08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi !

10 h 09 – SYLVIA
Tyler est revenu.

10 h 11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT !

10 h 27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.

10 h 30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.

Mon avis

J’avais vu passer ce livre énormément sur Instagram et ça m’avait intrigué mais je n’avais pas eu l’occasion de le lire à ce moment. Ce n’est qu’après le salon de Montreuil que je me suis laissée tenter et au final, j’ai été agréablement surprise !

L’histoire prend place dans un lycée où aura lieu une tuerie. En effet, alors que la directrice de l’établissement est en plein discours dans le gymnase, un jeune garçon va enfermer élèves et professeurs et ouvrir le feu sur plusieurs d’entre eux. Commence alors un carnage auquel personne ne s’était préparé.

L’intrigue nous fait vivre les 54 minutes qu’aura durer cette prise d’otage sanglante. On va suivre en alternance le point de vue de quatre élèves au coeur de cette fusillade et directement liés à Tyler, le tueur. L’auteur nous plonge dès les premières pages dans le vif du sujet et capte directement notre attention. J’ai été happée par le récit du début à la fin tant l’ambiance est oppressante et intense.

Le sujet abordé n’est pas facile mais l’auteur le traité avec justesse et réalisme, d’autant plus que ça fait écho à tous les événements similaires qui résonne en nous de nos jours. J’ai ressenti tout un tas d’émotions durant cette lecture mais je retiendrai surtout les mots frustration, colère et impuissance. Tout d’abord, j’en voulais à Tyler d’avoir céder à la violence car même si je peux comprendre son mal être mais rien ne pouvait justifier ses actes. Ensuite, ce sentiment de ne rien pouvoir faire pour arrêter le massacre, n’être que simple spectatrice et juste espérer que cela prenne fin.

Pour ce qui est des personnages, je ne vais pas trop en parler parce que ça risque de vous gâcher le plaisir de les découvrir par vous mêmes. Sachez juste que j’ai apprécié chacun d’eux, que ce soit Autumn, Sylv, Claire ou encore Matt. Ils sont tous à un tournant décisif de leur vie d’adolescents où on est en proie à des doutes, des interrogations et une remise en question constante. J’ai été touchée par leurs histoires personnelles mais aussi par la manière dont ils ont fait face à ce drame. Je regrette juste de ne pas avoir eu le point de vue de Tyler, ça aurait été un vrai plus.

La plume de l’auteur est particulièrement addictive. Une écriture agréable et une mise en forme intelligente rendent le texte fluide et on a vite fait de venir à bout des presque 300 pages. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j’ai littéralement dévoré ce roman que j’ai boucle en quelques heures.

En bref, 54 minutes est un roman fort et poignant dont le sujet est malheureusement d’actualité, ce qui le rend d’autant plus touchant. Avec ce roman j’ai découvert la plume de Marieke Nijkamp dont il me tarde de lire d’autres romans et je ne peux que vous la recommander !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s