Chronique de Miry; Au grand air Tome 1, Afro

air

Éditeur : nobi! nobi!
Langue : Français
Résumé : Quoi de mieux que de camper en bord de lac face au mont Fuji, un bol de nouilles instantanées à la main ? Découvrez le monde du camping en compagnie de Rin, l’amatrice des sorties en solitaire, Nadeshiko, la novice pleine d’enthousiasme, et de ses deux amies du club de camping, Chiaki et Aoi.
Un manga très relax qui vous fera l’effet d’un grand bol d’air frais !

Mon avis 

Si l’ont m’avait dit, il y a encore quelques mois, que je lirai une histoire basée sur le camping et que j’adorerai, je ne l’aurai pas cru. Le camping et moi, c’est une (très) longue histoire de désamour, renforcée au fil des ans par une succession de mauvaises expériences. Pourtant, en seulement un tome, « Au Grand Air » me réconcilierait presque avec cette activité que j’ai beaucoup pratiquée dans mes jeunes années mais que je n’envisage même plus désormais. Comment est-ce possible ? Je vais vous le dire !

Tout d’abord, « Au Grand Air » est une oeuvre humoristique, légère, qui ne se prend pas au sérieux et n’impose pas un rythme trop soutenu. Ici, tout est calme, reposant même. A tel point que je me serais presque cru en vacances rien qu’en lisant certaines pages ! En effet, certaines planches ont un côté très « storyborad », ce qui donne parfois l’impression que nous somme nous même en train de camper et que nous faisons parti du groupe de jeunes filles. C’est un style de narration très agréable, particulièrement pour ce type d’oeuvre qui a un aspect très contemplatif servi par de magnifiques dessins de paysages. Cela donne franchement envie de découvrir le mont Fuji comme le font ces adolescentes !

Une autre grande qualité de ce manga, c’est la diversité de ses personnages et de leur relation au camping, ce qui fait que chacun peut s’identifier à l’une ou l’autre des protagonistes, que ça soit Rin, l’expérimentée ; Nadeshiko, l’enthousiaste ; Chiaki, la volcanique ; Aoi, la raisonnable ; ou encore Ena, la frileuse. Il est plaisant de découvrir, ou re-découvrir, avec elles différents styles et différentes techniques de camping et, de manière plus générale, différentes façon d’apprécier cette activité. En effet, si Rin aime camper en solitaire, son amitié avec Nadeshiko va petit à petit la pousser à découvrir les joies -et les problèmes- du camping en duo. Et même lorsqu’elles ne sont pas ensemble, puisque Nadeshiko passe également du temps avec les membres de son club, les deux adolescentes partagent leurs impressions et leurs expériences entres elles mais aussi avec nous, lecteurs, ce qui est là encore un bon moyen de nous impliquer dans l’histoire.

D’un point de vue visuel, le manga n’a rien d’extraordinaire et le design des personnages peut même sembler quelque peu enfantin mais, à mon sens, c’est cette simplicité de trait qui fait la force du manga et permet facilement au lecteur de s’immerger dans l’univers.

En bref, un manga tout mignon, très sympa et accessible à tous. A lire pour se détendre et profiter de son temps libre.

Publicités

4 réflexions sur “Chronique de Miry; Au grand air Tome 1, Afro

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s