Knysna, Odehia Nadaco

knysnaRésumé :

Connaissez-vous cette impression du noeud coulant ?
Celle où vous êtes tellement près du cercle de corde devant vous que vous ne le voyez plus.
Ce moment où vous regardez au travers et sentez que si vous approchez plus, à peine plus….
Peut-être même l’avez-vous déjà autour du cou ?

Michael Stark et Hilton HdB sont liés par un pacte d’amitié.
Quand un drame survient qui remet tout en question.
Comment comprendre ce qui s’est passé ?
Comment protéger l’autre de sa propre incapacité à accepter?
La relation complexe entre Hilton et Knysna viendra rapidement troubler la recherche d’une réponse, ramenant de vieux démons et mettant en péril un équilibre difficilement construit.

Mon avis 

Connaissant mon pendant pour le thriller et le roman noir, on m’a invité à découvrir une auteur indépendante dont le premier roman auto-édité semblait convenir à mes goûts. Je remercie d’ailleurs Odehia Nadaco pour avoir bien voulu m’envoyer son livre en service presse. J’ai mis pas mal de temps avant de me lancer dans sa lecture mais finalement j’ai décidé de le lire la semaine passée et j’avoue que j’ai été plutôt agréablement surprise.

On rentre dès les premières pages et sans préambule dans le vif du sujet avec un drame qui touchera aussi bien Michael et Hilton, deux amis et colocataires. Ainsi, à la mort de Nat, la petite fille de Michael, leur équilibre au quotidien menace de s’écrouler. De cette tragédie découlera plusieurs intrigues et autant de questionnements dont certains semblent intimement liés à Knysna, la petite amie d’Hilton. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas trop en dévoiler surtout que les réponses sont distillées au compte-goutte. Le suspense est au rendez-vous et les pistes à suivre nombreuses mais j’ai eu parfois l’impression de perdre un peu le fil de l’histoire et de m’éloigner de l’intrigue principale tant il y a de ramifications. Le récit reste mine de rien bien construit et j’ai suivi avec intérêt le cheminement d’idées.

L’auteure semble d’ailleurs avoir prêter une attention toute particulière au développement de ses personnages et de leur psyché. J’ai particulièrement apprécié Hilton, un homme qui sort de l’ordinaire, aussi bien physiquement qu’au niveau de sa personnalité. Bien qu’il soit issu d’une riche famille ayant fait fortune dans les affaires, Hilton a tendance à fuir cet univers et n’entretient que peu de contact avec son entourage familial et en particulier avec sa mère, une femme froide et carriériste. Hilton est assez secret et complexe et on a du mal à le cerner et à comprendre ses réactions surtout lorsque celles-ci sont mues par un penchant autodestructeur. Michael fait, quant à lui, plus office de spectateur selon moi. Certes, il est présent mais ne s’implique pas assez. On compatis tout de même à son désespoir face à la perte de sa petite fille et on ne peut qu’admirer le soutien indéfectible qu’il apporte à son meilleur ami. J’ai bien aimé la force des rapports qui les unissent ainsi que leur amitié à toute épreuve.

Qu’en est-il de Knysna?…Un personnage fantôme si je puis dire. Elle est telle une ombre qui plane au dessus des autres personnages sans jamais se montrer…ou presque. A la fois mystérieuse et intrigante par son absence que l’on se demande sans arrêt quelle est sa véritable implication dans les événements qui surviennent tout au long de la lecture. Ce personnage fait d’autant plus parler de lui que l’on guette avec impatience le moment où il va apparaître. Toutefois, j’avait tellement d’attente vis à vis de Knysna que la réalité des choses m’est apparue trop banale au final.

Le style de l’auteure est simple et direct. Elle n’encombre pas le texte avec des fioritures ni de longues descriptions. C’est percutant et sombre même si quelques longueurs viennent parfois ralentir le rythme. Sa plume est agréable, fluide et maîtrisée. J’ai tout de même noté un point qui a attiré mon attention, à savoir l’absence de chapitres. Je ne sais pas si c’est voulu dans le format numérique que j’ai eu ou si la version papier propose une numérotation pour les chapitres mais ça n’a pas été gênant outre mesure.

En bref, Knysna est un roman que j’ai pris plaisir à lire malgré quelques éléments qui auraient mérité plus de profondeur et d’autres quelques éclaircissements. Odehia Nadaco nous offre avec ce roman une intrigue bien menée, des personnages intéressants et un final inattendu. Je vous invite d’ailleurs à le découvrir si ce n’est déjà fait !

Publicités

3 réflexions sur “Knysna, Odehia Nadaco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s