Avec tes yeux, Sire Cédric

yeux

Résumé :

Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Si ce n’était que ça ! Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme… Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.

Mon avis 

Cela faisait un bon moment que je voulais lire un des romans de Sire Cédric dont j’avais pas mal entendu parler et qui m’intriguait. Alors, lorsqu’on a enfin pu s’organiser une lecture commune avec mon ami David de C’est contagieux! et qu’il m’a proposé de lire Avec tes yeux, je ne me suis pas faite prier. La couverture a, par ailleurs, fini par me convaincre car je dois dire qu’elle est très originale et attire l’œil !

Avant toute chose, je tiens à dire que j’ai passé un très bon moment de lecture, d’autant plus que je me suis vraiment amusée à commenter les différents chapitres avec mon partenaire de lecture, dont vous pouvez lire la super chronique ici. Outre le fait que le livre fut très intéressant, ce sont les échanges autour du récit qui m’ont le plus enthousiasmée. Entre interrogations et fous rires, l’ambiance de cette lecture commune a été très agréable et j’ai trouvé en David un excellent copilote livresque.

« Avec tes yeux », c’est l’histoire de Thomas, un programmeur web que sa copine vient de larguer et qui peine à trouver le sommeil à cause de cauchemars incessants. Il passe donc une partie de ses nuits à tchater sur un canal IRC avec Fox, un internaute paranoïaque et obsédé par les théories du complot. Pour régler ses problèmes d’insomnie, Thomas décide d’aller consulter un hypnothérapeute. Toutefois, suite à un incident survenu durant la séance d’hypnose, qui ne s’est pas déroulée exactement comme prévue, Thomas est sujet à de violentes visions où il voit à travers les yeux d’un homme qui torture, puis assassine une jeune femme. Paniqué et totalement désorienté, le jeune homme va chercher à savoir si ce qu’il a vu s’est produit réellement ou bien s’il commence à perdre la tête. A partir de là, c’est le début du cauchemar !

En commençant ma lecture, j’ai bien cru me retrouver face à une histoire banale et prévisible. En effet, le début du roman se met en place doucement et, j’anticipais presque à chaque fois la suite des événements mais on peut dire que l’auteur cachait bien son jeu. Juste au moment où je commençais à douter de notre choix de lecture, un élément inattendu est venu booster le récit et, dès lors, Sire Cédric n’a cessé de me surprendre et de m’en mettre plein les yeux. Entre suspense, retournements de situations et révélations choc, l’auteur nous en fait voir de toutes les couleurs. Il n’a pas non plus froid aux yeux et ne nous épargne pas l’horreur des scènes de torture et de meurtres. Je pense que les âmes sensibles vont trouver ces parties assez gores mais pour ma part, je regrette le manque de frissons. J’aurai aimé me plonger davantage dans l’esprit tordu du tueur (et c’est à ce moment qu’on me regarde avec des yeux ronds haha).

Ce qui m’a de suite plu dans ce roman, ce sont le style et la plume de Sire Cédric. Pas de fioritures, il va droit au but et le format court des chapitres rend la lecture très fluide et rythmée. « Avec tes yeux » se lit vite (trop vite?) et une fois prise dans l’intrigue, j’ai eu du mal à détacher mes yeux du texte (je me suis contrôlée pour qu’on soit toujours au même niveau avec David xD). D’un autre côté, l’alternance entre les différents points de vue des personnages, en particulier celui du tueur, permet une immersion totale et j’ai apprécié le fait de pouvoir connaître les pensées intimes de chacun.

Une autre particularité du livre c’est l’aspect fantastique qui en ressort. Je n’ai pas eu l’occasion de lire énormément de thrillers du genre mais Sire Cédric réussit à rendre vraisemblable l’invraisemblable. L’idée même que le personnage arrive à voir à travers les yeux du tueurs est originale. J’aurai tout de même souhaité qu’elle soit davantage creusée et exploitée car, arrivée à la fin du récit, plusieurs questions que je me suis posées au cours de ma lecture (et David est du même avis) demeurent jusqu’à présent sans réponses. Je suis d’ailleurs restée quelque peu sur ma faim !

Qu’en est-il des personnages me direz-vous? Eh bien, ils sont bien présents mais sans être marquants ou du moins pour une partie d’entre eux. J’ai eu comme l’impression que l’auteur a d’avantage mis l’accent sur la traque du tueur, ainsi que sur le lien qui semble l’unir à Thomas. Certes, j’ai appris un peu plus sur les différents personnages au fil des chapitres mais c’est resté assez superficiel à mon gout. Par exemple, je ne suis pas arrivée (et je n’y arrive toujours pas) à m’imaginer Thomas car l’auteur ne s’est pas attardé sur sa description et au final on a juste le sentiment qu’il a une apparence quelconque.

Aux côtés de Thomas, on retrouve Nathalie, la gendarmette. Bien que, mieux décrite physiquement, la jeune femme manque cruellement de background et on en apprend, au final, assez peu sur elle. Par contre, s’il y a bien un personnage que j’ai trouvé abouti, c’est sans contexte Fox. Dès le début, j’ai été intriguée par ce personnage qui finit par prendre de l’importance tout au long du récit pour devenir de plus en plus intéressant et, comme dirait ce cher David, « On kiffe grave ! ».

Petite mention spéciale concernant le tueur, car Sire Cédric a réussi l’exploit de me prendre de court vis-à-vis de ce personnage… Eh oui ! L’auteur s’est amusé à brouiller les pistes et est parvenu à tromper mon esprit tel un trompe-l’œil. Je n’y ai vu que du feu !

En bref, « Avec tes yeux » a été à la fois une bonne initiation à l’univers de Sire Cédric ainsi qu’un excellent moment de partage avec mon partenaire de lecture. Ce roman qui mêle avec justesse Thriller et Fantastique est très prenant et nous en met plein les yeux. Seul petit bémol, le peu d’approfondissement concernant certains détails et une ou deux incohérences que j’ai relevées mais qui ne m’empêcheront pas de m’essayer à d’autres livres de cet auteur !

Avis de David

« Avec tes yeux » de Sire Cédric – la chronique qui n’a pas perdu l’œil !

J’avais promis à l’auteur de jeter un œil à son roman. Je l’ai fait et purée ça fait mal. Alors je l’ai récupéré, c’est quand même plus facile de lire avec les deux yeux !

La lecture des 100 premières pages m’a d’abord laissé perplexe. Si tu as lu beaucoup de littérature fantastique dans les années 80 et 90 notamment du Dean R. Koontz, tu te dis que tu as droit à une resucée de ces lectures. Dommage… Et c’est là qu’en homme de peu de foi, tu te rends compte que tu doutes bien trop vite. Comme dirait un ami dans le textile, il faut toujours laisser sa chance au produit. Il a raison le bougre ! Car Sire Cédric en preux chevalier du thriller fantastique vient pourfendre tes idées reçues et t’embarque pour un voyage sans retour aux confins du thriller pageturnesque ! Oui, ce roman te prend dans ses bras tatoués et te trimbale d’un bout à l’autre de ses 450 pages en te secouant à la manière de tes bagages chez EasyJet. Donc beaucoup !

Le pitch est simple : un homme voit à travers les yeux d’un autre homme. Évidemment cet autre homme n’est pas l’Abbé Pierre ni Céline Dion (!?!) mais un cruel et redoutable tueur en série. Fétichiste de l’œil en plus. D’où le titre.

Sire Cédric nous régale de son histoire aux lisières du fantastique. Prenant, haletant, trépidant, l’auteur sait distiller dans son roman une ambiance poisseuse ponctuée de faux-semblants, et nous entourloupe de sa voix charmeuse. Le style est dépouillé, laissant la part belle aux multiples rebondissements, mais n’évite pas les descriptions cliniques des mises à morts.

Le traitement des personnages féminins fait tout le sel du livre. Cédric a le don de les rendre passionnants, définitivement plus fortes que leurs pendants masculins. Féministe Sire Cédric ? Adepte du Girl Power en tous cas.

Alors certes, la fin laisse de nombreuses questions en suspend et n’y répondra jamais. Cela ne gâche en rien le plaisir pris à la lecture globale et finale du bouquin.

Cedric joue avec nos nerfs. Tel de la pâte à modeler, il nous pétrit, il nous pétrit, pour obtenir une masse compacte auquel il donnera la forme de nos tourments. De fausse piste en fausse piste, le lecteur averti ne sait plus où donner de l’œil.

Avec vos yeux, à votre tour, laissez-vous envoûter par ce roman.

3,5/5

Publicités

13 réflexions sur “Avec tes yeux, Sire Cédric

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s