Le Musée des Monstres Tome 1 : La tête réduite, Lauren Oliver & H.C. Chester

museeRésumé :

« Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses ! » Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l’acrobate et assistant du magicien… Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l’abri des murs d’un étrange musée. Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles événements s’enchaînent. Suite à la mort d’une spectatrice lors d’une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d’être à l’origine d’une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l’enquête… Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus et les entraîner au cœur de secrets sur leur propre passé…

Mon avis 

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette pour m’avoir envoyé ce livre et ainsi, permis de le découvrir. J’avoue que la première chose qui m’a incité à lire ce roman, outre son titre intriguant et sa jolie couverture, c’est la présence d’illustrations de Benjamin Lacombe à l’intérieur. J’aime beaucoup son travail et il me tardait d’y jeter un coup d’œil. Pour ce qui est du roman en soi, j’ai passé un très bon moment de lecture !

Mesdames et messieurs, garçons et filles, petits et grands, je vous invite à me suivre chez Dumfrey, le fameux musée des curiosités, des monstres et du merveilleux. Ici, ne soyez pas étonnés de croiser une femme à barbe, un garçon-alligator, un homme-éléphant et bien plus encore. Bien que ce musée possède  un large éventail de bizarreries, il va faire l’acquisition d’une tête réduite en provenance d’Amazonie. Cependant, le lendemain du spectacle mettant en scène cette tête réduite, une vielle dame venue assister à la représentation trouve la mort en chutant de son balcon. Une succession de décès suspects s’ensuit alors, alimentant une rumeur selon laquelle la tête réduite serait porteuse d’une malédiction. Thomas, Pippa, Sam et Max, quatre jeunes résidents du muse, vont donc mener leur petite enquête sans se douter que cela pourrait bien les conduire face à des révélations inattendues.

J’ai de suite été transportée par l’étrange ambiance qui se dégage du musée de Dumfrey. Chaque pièce semble contenir des trésors merveilleux ce qui m’a donné l’envie d’explorer chaque recoin de cet improbable musée. Bien que destiné à un public plus jeune, j’ai été séduite par l’univers que nous propose les auteurs. L’intrigue reste plaisante à suivre et on se prend à jouer les détectives aux côtés des quatre enfants. Le récit est plutôt rythmé et le suspense bien dosé. Chaque nouvelle piste renforce un peu plus le mystère entourant la tête réduite et les révélations qui ponctuent ça et là l’histoire, boostent l’ensemble. Ainsi, plus j’avançai dans ma lecture, plus je voulais connaitre le fin mot de l’histoire. La brièveté des chapitres apporte une fluidité supplémentaire au roman. Le style des auteurs est simple, ce qui convient parfaitement aux plus jeunes et bien évidemment aux adultes.

Des thèmes intéressants sont également abordés tels que la discrimination ou le rejet face à la différence. En effet, les auteurs mettent en évidence le regarde que porte la société sur les habitants du musée. Ils sont d’ailleurs considérés comme des monstres ou encore des abominations de la nature, du seul fait de leurs particularités physiques ou bien leurs capacités hors-normes. Ils suscitent tour à tour l’effroi et la fascination du public. Les illustrations de Benjamin Lacombe sont magnifiques et constituent un vrai plus. Elle permettent de donner corps aux personnages et de pouvoir se les représenter tels qu’ils ont été imaginés par les auteurs. Je regrette toutefois qu’elles n’aient pas été plus nombreuses.

Une large palette de personnages, tous plus différents les uns des autres, peuple ce roman. Toutefois, je vais me contenter de vous parler de ceux qui m’ont le plus marqués à commencer par Mr. Dumfrey, le propriétaire du musée. J’ai de suite apprécié ce personnage grâce à son excentricité et sa loufoquerie. Il peut déblatérer des propos délirants et retrouver son sérieux la minute qui suit. Je me suis même demandée par moments s’il n’était pas totalement dérangé. Viennent ensuite nos quatre détectives en herbe. Tout d’abord, il y a Philippa dite Pippa, la mentaliste. C’est une jeune fille réservée et réfléchie mais qui peut perdre ses moyens et sa capacité de vision lorsqu’elle est sujette au trac. Elle représente également la voix de la raison au sein du groupe et tempère les idées farfelues de ses camarades. Thomas est, quant à lui, un garçon incroyablement flexible ainsi que l’intello de la bande. Il lit énormément et se montre d’un naturel curieux. Il peut parfois se montrer agaçant avec ses remarques de monsieur je sais tout mais se révèle être un atout majeur lorsqu’il s’agit de faire travailler ses méninges. Vient ensuite Sam qui a une force herculéenne . Malgré sa force hors du commun, c’est un garçon très timide qui se cache derrière une longue mèche de cheveux lui tombant sur les yeux. Enfin, il y a Mackenzie qui préfère qu’on l’appelle Max. Elle vivait dans la rue jusqu’au jour où elle se présente au musée pour se faire embaucher en tant que lanceuse de couteaux. Max manque de manières et est une vraie tête brûlée mais se montre très adroite avec ses lames. J’ai apprécié l’évolution la relation des quatre enfants et l’amitié qui se noue entre eux au fil de l’aventure. Ils vont apprendre à se faire confiance et à s’entre-aider en combinant leurs capacités pour faire avancer leur investigation.

En bref, Le Musée des Montres est un roman qui pourra plaire aussi bien aux plus jeunes lecteurs qu’aux adultes. J’ai pris plaisir à me plonger dans cette ambiance de freak show et la fin de ce premier tome a attisé ma curiosité et m’a donné envie de découvrir le second tome !

Publicités

4 réflexions sur “Le Musée des Monstres Tome 1 : La tête réduite, Lauren Oliver & H.C. Chester

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s