Nos faces cachées, Amy Harmon

faces-cacheesRésumé :

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être… Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire. L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

Mon avis 

 J’ai acheté ce livre sous le coup d’une impulsion car on me l’avait fortement conseillé. De plus, la personne me l’a si bien vendu que je n’ai pas pu résister bien longtemps. Je vous avoue qu’au départ, je n’étais pas super emballée en voyant la couverture et je m’attendais à une énième histoire à la 50 nuances de Grey. Mais voilà, je me suis lourdement trompée sur le contenu et ça a été au final, un vrai coup de cœur !

Que vous dire sur l’histoire sans prendre le risque de vous en dévoiler l’essentiel et ainsi gâcher la surprise? Sous ses airs de simple roman pour adolescents, Nos faces cachées est beaucoup plus riche et complexe qu’il n’y parait et on se retrouve très vite emportant par un torrent de sentiments, à la fois forts et profonds. Amy Harmon aborde des thèmes difficiles voire d’actualité avec une sincérité et une justesse qui m’ont touchée profondément. J’ai été tour à tour surprise, révoltée, parfois indignée, totalement bouleversée, quelquefois amusée mais toujours émue.

Nos faces cachées est une belle leçon de vie mais aussi d’amitié et d’amour. Il nous fait réfléchir et véhicule des valeurs morales susceptibles de changer notre perception des choses. Celles qui m’ont le plus marquée sont fortement liées à la mort et aux apparences. On se rend compte qu’il est parfois plus difficile de vivre que de mourir et c’est un constat d’autant plus vrai qu’il nous frappe de plein fouet durant cette lecture. Sans oublier que les gens accordent parfois trop d’importance à l’apparence physique mais dites-vous que la beauté extérieure n’est pas toujours synonyme de beauté intérieure.

Je pourrai dire deux mots quant au style de l’auteur en mettant l’accent sur la sensibilité et la poésie de sa plume. Elle nous transmet avec réalisme les émotions et les tourments de ses personnages et crée ainsi une certaine proximité en nous plongeant totalement dans le récit. Les pages défilent à vive allure et je n’avais qu’une idée en tête, savoir ce qui allait se passer ensuite, si bien que j’ai terminé ma lecture en une journée !

L’un des points forts de ce roman réside dans ses personnages auxquels je me suis attachée. Il y a tout d’abord Fren, une jeune fille de 18 ans timide et mal dans sa peau.On ne peut pas dire qu’elle soit très jolie avec sa chevelure rousse indisciplinée, son corps juvénile et son appareil dentaire. Elle est follement amoureuse d’Ambrose Young depuis ses dix ans mais pour compenser le manque d’intérêt qu’elle suscite chez la gent masculine, elle s’évade en dévorant des romans à l’eau de rose. J’ai été touché par son manque d’estime vis à vis d’elle même et la manière dont elle se rabaisse au point de croire qu’on ne peut l’aimer à cause de son physique ingrat. C’est d’ailleurs cette fragilité qui nous fait craquer pour ce petit bout de femme.

Viens ensuite Ambrose Young, le garçon populaire par excellence. Beau et sportif, il est la star de la ville avec son titre de champion de lutte. J’ai d’abord cru que j’aurai droit au cliché du mec arrogant et imbu de lui-même mais j’étais bien loin du compte. Ambrose est un garçon qui a les pieds sur terre et n’aime pas trop attirer l’attention sur sa personne. Suite à un événement tragique, il fera un choix qui changera sa vie à jamais. J’ai aimé suivre l’évolution de ce personnage aux multiples facettes. Toutefois, mon personnage préféré est sans aucun doute Bailey, le cousin de Fern. Ce jeune homme est atteint d’une maladie incurable qui entraine une dégénérescence progressive des muscles et à long terme, la mort. J’ai adoré l’état d’esprit de Bailey et sa positivité car, malgré sa condition, il ne perd pas sa jovialité et son humour. Il profite de chaque instant mais souhaite également qu’on se souvienne de lui après sa mort. Ce personnage se révèle être une vraie source d’inspiration pour son entourage.

En bref, Nos faces cachées est un roman qui s’inscrit parmi les meilleurs que j’ai pu lire en ce début d’année et je ne doute pas qu’il ne vous laissera pas non plus indifférents. Je vous conseille donc vivement de vous lancer sans plus attendre !

Publicités

7 réflexions sur “Nos faces cachées, Amy Harmon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s