Dompteur d’anges, Claire Favan

angesRésumé :

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

Mon avis 

Un grand merci aux éditions Robert Laffont pour l’envoi de ce livre. J’ai découvert la plume de Claire Favan avec son roman Serre-moi fort qui m’avait fait forte impression et c’est avec plaisir que je me suis lancée dans la lecture de Dompteur d’anges. Je dois dire que je n’ai pas été déçue de ce thriller qui nous fait voyager au cœur de la noirceur humaine !

Tout commence lorsque Max Ender est accusé à tord du viol et du meurtre d’un jeune garçon. Il sera alors condamné et envoyé en prison où il va subir toutes sortes de sévices de la part des autres détenus sous le regard indifférent des gardiens. Meurtri jusqu’au plus profond de son être, Max ne sera plus jamais le même. Toutefois, et par un heureux coup du sort, le véritable meurtrier est arrêté et Max sera libéré après cinq années où il a vécu un véritable enfer. Dès lors, il n’a plus qu’une idée en tête : se venger !

L’intrigue nous plonge directement dans le vif du sujet. Ainsi, j’ai été rapidement happée par le récit et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.Claire Favan a le don de jouer avec nos émotions, si bien que mes nerfs ont été mis à rude épreuve. Entre rebondissements et retournements de situation, on ne sait plus sur quel pied danser et on va de surprise en découverte. L’auteur nous en met plein la gueule et ne nous épargne aucun détail, aussi sordide soit-il. D’ailleurs, quelques scènes décrites pourraient heurter la sensibilité de certaines personnes par leur violence et leur dureté. Le récit est brillamment orchestré et terriblement rythmé. Le suspense nous tient en haleine tout au long de notre lecture et l’auteur a su me surprendre dans les moments où m’y attendais le moins.

J’ai particulièrement apprécié que l’auteur accorde une place importante au côté psychologique et au psyché des personnages même si la violence dans sa forme la plus basique n’est jamais bien loin. On peut dire que Claire Favan a de la suite dans les idées et une imagination qui fait froid dans le dos. Elle nous sert une vengeance qui se mange glaciale et qui ne manquera pas de vous faire frissonner. Je me suis par ailleurs amusée des petits clins d’œil que fait Claire Favan à ses copains auteurs, tels que Olivier Norek, Nicolas Lebel et Jacques Saussey (à vous de les retrouver xD). La plume de l’auteur est acérée et vive. Elle va droit au but et frappe là où ça fait mal. Son style aussi percutant qu’addictif nous immerge totalement dans le récit et on ne peut plus s’en détacher avant la dernière page.

Pour ce qui est des personnages, ils sont à la fois complexes et bien construits, en particulier Max qui a éveillé en moi une foule de sentiments contradictoires. En effet, d’un coté il m’a fait de la peine et je me suis indignée devant l’injustice dont il a été victime ainsi que des maltraitances en prison. On ne peut que le plaindre et compatir à sa souffrance. Mais, d’un autre côté, j’ai haï le monstre qu’il est devenu et je ne pouvais cautionner les méthodes abjectes qu’il a utilisé pour assouvir sa folie vengeresse.  Max est un personnage brisé qui a perdu foi en la société qu’il tient pour responsable de tous ses malheurs. N’empêche, bien qu’on soit témoin de toutes les horreurs dont il a été le commanditaire à sa sortie de prison, on ne peut s’empêcher de ressentir de l’empathie à son égard et de lui trouver des circonstances atténuantes pouvant expliquer ses actes sans pour autant les excuser. C’est ce paradoxe qui rend le personnage d’autant plus intéressant. Par contre, je préfère ne pas vous dévoiler les autres personnages même s’il ont un rôle clé dans l’histoire pour éviter de trop en dire et vous gâcher le plaisir de leur découverte.

En bref, Dompteur d’anges est un thriller coup de cœur qui m’a séduite aussi bien par son scénario retors que par ses personnages tourmentés. Je ne peux donc que vous le conseiller vivement !

Publicités

5 réflexions sur “Dompteur d’anges, Claire Favan

  1. Un livre qui me tente beaucoup ^^
    Mais j’ai pas les moyens en ce moment et beaucoup de livres me font de l’oeil x)
    Belle chronique qui lui rend hommage ! Et cette couverture quoi ! Le travail effectué dessus est remarquable !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s