L’Empire immortel Tome 1 : God save the queen, Kate Locke

god save the queenRésumé :

KEEP CALM AND PRAY FOR DAWN

La toujours sémillante Victoria règne sur l’Empire britannique. Un Empire où l’aristocratie se compose de loups-garous et de vampires, où les gobelins vivent sous terre, et où les mères veillent à ne pas laisser leur progéniture dans les rues une fois la nuit tombée… Nous sommes en 2012, et la Pax Britannia est toujours d’actualité.
Xandra Vardan, fille d’un vampire et d’une courtisane, est membre de l’élite de la Garde royale. Mais quand sa soeur est portée disparue, Xandra tombe sur un secret qui pourrait renverser l’Empire… et lui coûter la vie. Que se passe-t-il, vraiment, à l’asile psychiatrique de Bedlam ?

Mon avis

Voici un livre dont le titre m’a de suite interpellé. En effet, c’est au détour de mes petites recherches littéraires que je suis tombée par hasard sur « God save the Queen », le tout premier roman de Kate Locke. Bien que l’auteur me fût inconnue, j’étais intriguée par l’histoire et au final, je n’ai pas été déçue du résultat !

cL’auteur nous entraîne dans une réalité alternative où l’histoire a subi une petite modification. Je vais essayer de vous résumer le fond de l’histoire mais ça ne sera pas chose aisée compte tenue de la richesse de l’univers. Tout commence au XIXe siècle, lorsqu’une épidémie de peste entraîne une mutation génétique chez les aristocrates les transformant en créatures surnaturelles sous l’effet de la protéine « Prométhée ». La reine Victoria, devenue vampire, règne depuis plus de 160 ans sur une Angleterre qui a su garder sa suprématie dans un monde qui n’a pas connu les deux guerres mondiales. De nos jours, ou plus précisément en 2012, l’aristocratie compte un nombre conséquent de vampires et de lycanthropies qui exercent leur pouvoir sur les humains de Grande-Bretagne. Toutefois, en raison de leurs spécificités, ces êtres surnaturels rencontrent des difficultés à engendrer une progéniture viable et quand ils y arrivent, le résultat n’est pas toujours celui escompté, donnant naissance à des gobelins, des créatures aussi repoussantes qu’extrêmement dangereuses. Pour pallier à ces désagréments, des courtisanes humaines et porteuses de la protéine prométhée sont choisies pour donner une descendance à ces aristocrates. Ces enfants, mi-humains mi-créatures surnaturelles, sont appelés « Demis » et sont destinés pour la plupart à faire partie de la garde royale afin de jouer les gardes du corps. Alexandra Verdan, fille d’un vampire et d’une courtisane, est une Demi appartenant à la garde royale de sa majesté. Suite à la disparition soudaine et inexpliquée de sa sœur Dede, Xandra va essayer de la retrouver en menant sa petite enquête. Pour cela, elle va se rendre chez le terrible prince gobelin afin d’obtenir certaines informations mais son investigation va l’amener à faire des découvertes qui pourraient bien lui coûter la vie ou plus encore !

Les personnages dépeints par l’auteur sont hauts en couleurs et c’est le moins qu’on puisse dire ! En effet, les Demis ont la particularité d’avoir des cheveux aux carnations particulières et du coup, ne vous étonnez pas de les retrouver avec une chevelure bleue ou rose. Par ailleurs, je me suis facilement attachée à Xandra qui a un tempérament de feu. C’est une jeune femme spontanée, bornée mais fidèle à ses convictions. Au fil des pages, on fera tour à tour la connaissance des membres de sa famille mais aussi de son mentor à la garde royale et d’autres que je vous laisse le plaisir de découvrir. Il y a toutefois un personnage qui a attiré mon attention et c’est Vexation MacLaughlin dit Vex, le mâle alpha des loups-garou. C’est la figure masculine du livre par excellence, à la fois captivant et sauvage mais qui peut se montrer doux et attentionné, en particulier vis à vis de Xandra.

L’intrigue est très prenante et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde malgré l’apparente complexité du récit. L’auteur s’amuse à mélanger les genres et le cocktail uchronie / bit-lit apporte une touche originale au récit. Kate Locke arrive sans mal à intégrer des éléments de l’époque victorienne dans le monde moderne surtout au niveau du style vestimentaire des différents personnages. Le récit est bien cousu et le rythme soutenu jusqu’à la fin. Le style de l’auteur est simple et sa plume est agréable si bien que j’ai eu du mal à me détacher du livre.

En bref, j’ai passé un très bon moment de lecture et je dois dire que pour un premier roman, Kate Locke nous offre un roman particulièrement entraînant et aux multiples rebondissements. Je suis curieuse de voir ce que va donner le second tome et j’ai hâte de le lire !

Publicités

9 réflexions sur “L’Empire immortel Tome 1 : God save the queen, Kate Locke

    1. Merci ça me fait plaisir que ça te plaise huhu En fait pour répondre à ta question c’est un peu dans le même genre que Au service surnaturel de sa majesté niveau ^^ La fille a beaucoup de caractère et une tendance innée à la violence on peut dire que parfois elle cogne avant de parler lol

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s